Bandeau inférieur

Recensement - Japd

LE RECENSEMENT DONNE DES DROITS

Qu’est ce que le recensement ?
Le recensement est une démarche administrative, à caractère obligatoire, qu’effectue chaque français (ou son représentant légal), dès l’âge de 16 ans.

Qui est concerné ?
Tous les hommes et les jeunes femmes (nées à partir du 1er janvier 1983) ayant la nationalité française doivent se faire recenser à compter de la date de leur seizième anniversaire.

Comment et quand se faire recenser ?
Pour ce faire, il suffit de se présenter à la mairie du domicile, ou au consulat pour celui qui réside à l’étranger, à 16 ans, muni de son livret de famille, de sa carte d’identité ou de son passeport. Une attestation de recensement est remise aux intéressés. La présentation de ce document sera nécessaire pour être autorisé à s’inscrire aux examens et concours soumis au contrôle de l’autorité publique, ainsi qu’au permis de conduire (auto et moto) entre 16 et 18 ans.

L’appel de préparation à la défense

L’appel de préparation à la défense est placé sous la responsabilité du ministre de la défense. Il a pour objectif de sensibiliser les jeunes français (filles et garçons) aux questions de la défense. L’information délivrée au cours de la journée d’appel de préparation à la défense (JAPD) s’inscrit dans la continuité de l’enseignement sur les fondements de la défense nationale dispensé dans les établissements scolaires. Il contribue à renforcer le lien entre les armées et la jeunesse. Les jeunes français participent à cette journée obligatoire entre leur seizième et leur dix-huitième anniversaire. Ils sont convoqués 45 jours avant par le bureau du service national. L’appel de préparation à la défense a commencé à l’automne 1998 pour les garçons et a débuté en avril 2000 pour les filles.

Organisation :
La journée est organisée de manière déconcentrée dans chaque département, principalement sur des sites militaires, à proximité du domicile des jeunes. Ces derniers reçoivent une indemnité forfaitaire de transport et sont nourris le midi sur place. Les opérations d’accueil, de soutien, les formalités administratives et les diverses évaluations sont assurées par le personnel appartenant à l’administration chargée du service national. L’information est dispensée à des groupes de petites tailles par des cadres militaires d’active et de réserve servant dans les formations les plus proches du site d’accueil.

Contenu : En début de matinée sont effectues les nécessaires formalités administratives qui permettent à la direction du service national (DSN) de compléter les données issues du recensement. La journée comporte ensuite une série d’enseignements sur les principes généraux de la défense et ses moyens. Des cadres militaires (d’active et de réserve) participent à cette journée. Ils personnalisent ainsi le lien armée – Nation par une rencontre directe entre les jeunes français et les acteurs de la défense au quotidien. Les modules d’information de la journée permettent d’aborder l’aspect global et multiforme de la défense pour montrer qu’elle est l’affaire de tous, sans distinction, que les auteurs soient ou non sous l’uniforme. Un enseignement particulier est consacré au « devoir de mémoire » de façon à maintenir vivant le souvenir du sacrifice des générations précédentes au service de la Nation. Enfin, une évaluation des acquis scolaires fondamentaux est organisée au cours de la journée afin notamment de détecter les difficultés particulières de lecture adaptées et éventuellement d’orienter les jeunes concernés vers les structures sociales adaptées ou vers l’inspection académique pour les jeunes encore scolarisés. La possibilité de participer à une préparation militaire, une forme de volontariat (militaire ou civil) ou de souscrire un engagement dans la réserve est également présentée.

Le certificat individuel de participation (CIP) à l’appel de préparation à la défense.
Un certificat individuel de participation est délivré à l’issue de cette journée. La présentation de ce dernier est nécessaire pour être autorisé à s’inscrire aux examens et concours soumis au contrôle publique, ainsi qu’au permis de conduire (auto et moto) dès l’âge de 18 ans.